Menu Fermer

Le matériel que je chéris : Le Burrito de poche – Journal de la coopérative REI

Ne t’étouffe pas avec ta barre de céréales. C’est sérieux.

Je sais qu’Internet est rempli d’opinions controversées, et je ne veux pas ajouter au bruit, mais lorsqu’il s’agit de matériel qui se tient littéralement, il n’y a rien de plus cher qu’un burrito. Il suffit de l’extraire de votre poche (ou du couvercle supérieur ou de la pochette de rangement de votre sac à dos, si vous préférez), et il est sûr d’améliorer n’importe quelle activité, de la randonnée au camping en passant par le ski.

J’ai découvert le Pocket Burrito lors d’une randonnée à travers les terres de Tübatulabal, Mono et Newe dans la Sierra orientale de Californie, il y a six ans. Après une ascension de 8 kilomètres qui m’a semblé en faire environ 60, mon groupe a fait une pause pour remplir l’eau d’un ruisseau voisin. J’en ai profité pour jeter mon sac, paresser sur une dalle de granit fraîche et me lamenter sur le fait qu’aucun de mes snacks de ceinture (un proche parent du snack de poche) ne semblait appétissant à ce moment-là.

Il faisait trop chaud pour du chocolat fondant, de la viande en sueur ou du fromage mou. Je n’ai jamais aimé les gels. Je n’avais ni le temps ni la motivation pour allumer ma cuisinière et préparer quelque chose de plus nourrissant. C’est donc sans enthousiasme que j’ai sorti une barre de mon sac et que j’ai commencé à la mâcher (et la mâcher) (et la mâcher encore).

Pendant que je mâchais, j’ai aperçu du coin de l’œil quelque chose de brillant qui scintillait au soleil. Je me suis retourné pour voir un membre de mon groupe de randonnée déballer délicatement un burrito de la taille d’un Nalgene. Après avoir mangé trois bouchées de ce délicieux produit – dans lequel il a probablement ingéré l’équivalent nutritionnel d’une barre protéinée – il a délicatement replié l’emballage sur le dessus et a rangé son burrito dans sa poche cargo. (Depuis, j’ai entendu dire que les poches cargo ont été conçues en pensant au stockage des burritos).

pocket burritoLes Pocket Burritos favorisent la communauté et, à l’occasion, le partage.

Cette anecdote n’a pas pour but de dénigrer les autres snacks de poche. J’ai chez moi un tiroir contenant un grand nombre de barres, de gommes et de sachets, et il est bien plus facile et plus pratique de prendre des snacks préfabriqués que de préparer un burrito ou de s’arrêter dans un restaurant sur le chemin du départ. Mais depuis que j’ai découvert le Pocket Burrito, je n’ai jamais regretté d’en avoir emporté un pour une aventure.

C’est le principal attrait du Pocket Burrito, aussi simple que cela puisse paraître : pour un léger investissement initial, vous pouvez manger un burrito à l’extérieur, sur un télésiège, près d’un feu de camp ou au sommet d’un morceau de granit, tout en regardant le soleil se faufiler à travers un diadème de flèches calcaires. Choisissez le thème du petit-déjeuner ou du déjeuner. Qu’il soit à base de viande, végétarien, végétalien ou sans gluten, il suffit de fourrer vos aliments préférés dans ce qui ressemble à une tortilla et de le mettre dans votre poche. Un burrito est toujours appétissant.

Mais au-delà de son goût supérieur, le Pocket Burrito présente d’autres avantages par rapport aux autres snacks. Pour commencer, quel que soit votre profil de saveur préféré, un Pocket Burrito offre presque toujours une valeur nutritionnelle exceptionnelle. De nombreux burritos de la taille d’un repas contiennent plus de 1 000 calories et 100 grammes d’hydrates de carbone, une aubaine pour les randonneurs et les skieurs affamés qui épuisent leurs réserves d’énergie plus vite qu’ils ne peuvent les reconstituer.

« Mais un burrito de la taille d’un repas ne rentre pas dans ma poche », vous protesterez probablement. Et à cela, je vous répondrais qu’il faut le fourrer comme vous le feriez avec un sac de couchage en duvet de 800 grammes. C’est l’un des plus grands avantages du Pocket Burrito : un bon bourrage peut en fait l’améliorer en mélangeant davantage ses saveurs disparates.

Et comme l’ensemble du paquet est soigneusement contenu dans une tortilla qui se niche dans une feuille d’aluminium ou une boîte de conserve… cire d’abeille sanctuaire, il n’y a pas de crainte de désordre. J’ai passé de nombreuses minutes à essuyer du chocolat, du beurre de cacahuète, des miettes et même de la sauce tomate (d’une pizza de poche, qui n’est rien en comparaison d’un Pocket Burrito) de mes poches cargo, mais je n’ai jamais eu à m’occuper des détritus d’un burrito.

pocket burritoChut, petit bébé.

C’est encore plus impressionnant si l’on considère la nature in-out-in-out du Pocket Burrito, qui est bien sûr une autre de ses qualités. Comme une barre, il nécessite très peu de coordination main-œil pour passer de votre poche à votre bouche, ce qui le rend idéal pour les collations sur le pouce. Vous vous sentez en manque mais vous ne voulez pas demander au groupe de faire une autre pause ? Savourez une bouchée rapide. L’heure du dîner approche et vous n’avez toujours pas atteint le camp ? Un petit bout de Pocket Burrito vous permettra de tenir le coup. Vous n’aurez même pas besoin de faire une pause.

La dextérité n’est pas non plus nécessaire lorsqu’il s’agit de burritos. Il suffit de décoller la feuille d’aluminium et de l’écraser sur votre visage – une pratique préhensile qui peut être facilement manipulée avec des gants, si vous dégustez un Pocket Burrito en hiver ou sur un télésiège.

D’après mon expérience, un Pocket Burrito peut fournir trois jours de grignotage s’il est stocké de manière appropriée (par exemple, dans la neige ou dans un sac étanche ancré au fond d’un ruisseau). Veillez simplement à ce que votre burrito ne contienne aucun produit susceptible de favoriser l’apparition précoce de la moiteur, et vous pourrez vous aussi déguster un burrito le troisième jour d’une expédition de plusieurs jours de ski et d’alpinisme, alors que vos partenaires sont relégués au beurre de cacahuète de poche. (Ça peut sembler savoureux, mais ça devient vieux).

Et maintenant que j’ai tapé quelque 800 mots sur les burritos – préparez-vous à lire l’article suivant – je pense que je vais m’excuser pour aller grignoter.

Toutes les photos sont d’Andrew Bydlon, qui est aussi un partisan du Pocket Burrito.

Pour d’autres odes sur nos sujets préférés, consultez notre pageLa série Gear I Hold Dear.

Cet article a été rédigé par Maren Horjus et traduit par LesHamacs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesHamacs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.