Menu Fermer

Comment trouver la solitude dans le parc national des Great Smoky Mountains – REI Co-op Journal

Note de l’éditeur : Veuillez consulter leCDC ou votre département de santé publique pour des informations relatives à la pandémie COVID-19. Lorsque vous passez du temps à l’extérieur, veuillezrecréer de manière responsable. Certains endroits du parc national des Great Smoky Mountains peuvent être temporairement fermés en raison de la COVID-19. Vérifiez auprès du SNP les conditions actuelles.

Pour la 76ème année consécutive, Parc national des Great Smoky Mountains (GSMNP) a obtenu le titre de parc national le plus visité dans le système des parcs nationaux. La vaste étendue des Appalaches du Sud, à cheval sur la frontière entre la Caroline du Nord et le Tennessee, a attiré 12,5 millions de visiteurs en 2019, selon les statistiques du SNP. (Le parc national du Grand Canyon arrivait en deuxième position, avec près de 6 millions de visites). Le GSMNP n’a pas de droits d’entrée et se trouve à une journée de route de la population, soit entre un tiers et la moitié de la population du pays. Mais son attrait ne réside pas seulement dans sa commodité.

Avec ses forêts anciennes, ses pics aérés, ses vallées fluviales luxuriantes, le sentier des Appalaches et l’histoire des Appalaches du Sud, les possibilités d’aventure abondent au sein du parc.

Great Smoky Mountains National Park

Ainsi, les gens se présentent par millions, ce qui peut poser des problèmes, explique Tim Chandler, PDG et directeur exécutif de Friends of the Smokies, le partenaire officiel du parc pour la collecte de fonds. Certains jours de l’année dernière, les gens ont fait la queue pendant des heures pour voir les populaires Laurel Falls et ont attendu dans les embouteillages pour traverser Cades Cove, une vallée pittoresque dans la partie du parc située dans le Tennessee, explique M. Chandler.

Mais il ne faut pas se laisser décourager par le volume de visiteurs, car la plupart d’entre eux ont tendance à rester aux mêmes endroits. Par exemple, ils empruntent la Newfound Gap Road et font de courtes promenades depuis le col de la montagne. Ou encore, ils visitent Laurel Falls et Cades Cove, en restant généralement près de leur voiture. « Il est assez facile d’éviter la plupart des foules », explique M. Chandler. « Etudiez la carte des sentiers, regardez les zones qui ne sont pas très fréquentées et allez explorer. »

Voici donc votre guide pour éviter les foules dans le parc national le plus populaire du pays.

Conduites scéniques

Les Great Smoky Mountains sont l’un des premiers parcs nationaux « à traverser », où les visiteurs peuvent avoir un aperçu du paysage depuis le siège de leur voiture.

La majorité des visiteurs se concentrent sur Newfound Gap Road et la Foothills Parkway. Comme ces deux routes servent également de voies de circulation pour les communautés entourant le parc, la congestion est encore plus importante. La route de la boucle de Cades Cove connaît également un volume de trafic élevé, avec plus de 2 millions de personnes en visitant la route de 11 miles chaque année. Il ne fait aucun doute que ces routes sont magnifiques. Si vous visitez le parc, vous passerez probablement au moins un certain temps sur la Newfound Gap Road, qui s’étend sur 33 miles entre Cherokee, en Caroline du Nord, et Gatlinburg, au Tennessee, formant son artère principale, la seule route qui traverse complètement le parc.

Mais avec un sens de l’aventure bien développé et une voiture avec une bonne garde au sol, vous pouvez laisser la foule (et le trottoir) derrière vous. Le parc compte des kilomètres de routes de gravier sinueuses qui traversent les parties les plus isolées de la forêt, généralement ouvertes à la circulation à sens unique et fermées aux véhicules de loisirs et aux camions.

La Heintooga Round Bottom Road pourrait être le point culminant de ce système de routes de gravier. La route commence au sommet de la montagne Balsam, à la limite est du parc, et se termine à Cherokee. Prévoyez au moins une heure pour vous déplacer d’un bout à l’autre et apportez un appareil photo. Vous aurez l’occasion de voir des élans et des dindes, d’avoir une vue à long terme du parc, y compris du dôme de Clingmans par temps clair, et de voir de près la voûte de bois dur caractéristique des Smokies, qui est particulièrement vivante à l’automne. La partie inférieure de la route serpente le long du ruisseau de Straight Fork, et il y a une courte randonnée jusqu’aux chutes Mingo avant la route menant au centre d’accueil des visiteurs d’Oconaluftee.

Randonnées moins populaires

Plus de 800 miles de sentiers traversent le parc national de 522 000 acres. Le site Sentier des Appalaches est la vedette, mais les courtes randonnées d’une journée le long de Newfound Gap Road et à l’intérieur de Cades Cove sont également très populaires. Voici plusieurs sentiers qui offrent les paysages époustouflants pour lesquels le GSMNP est connu, sans les embouteillages.

Appalachian Trail marker

En 2019, la station de gardes forestiers de Twentymile était la plus isolée du parc, attirant un peu plus de 8 600 visiteurs toute l’année, alors que plus de 4 millions de personnes ont transité par la station de gardes forestiers de Gatlinburg, le principal centre de visiteurs du parc, la même année. C’est une partie du parc difficile d’accès, qui nécessite un trajet de 55 miles, sinueux, depuis Bryson City, en Caroline du Nord. Mais l’effort est payant. Marche de 5,2 miles Vingt miles Trail le long d’un ruisseau avant de grimper de plus de 2 000 pieds jusqu’à Shuckstack Gap, où une tour à feu restaurée offre l’une des meilleures vues du côté est du parc.

Ou encore, faites une randonnée Piste Chauve de Hemphillqui suit la ligne de partage des eaux de Cataloochee, à la limite est du parc, et se trouve à une altitude d’environ 5 500 pieds en montant et en descendant une série de trous et de boutons. Le point culminant est Hemphill Bald lui-même, un sommet herbeux avec des vues à long terme sur la vallée pastorale de Maggie à l’extérieur du parc. Combinez Hemphill Bald avec Rough Fork, qui s’enfonce profondément dans la forêt, où se dressent encore des peupliers jaunes. Les deux sentiers forment une boucle d’environ 14 miles avec des possibilités de camping dans l’arrière-pays en cours de route.

Une randonnée d’un jour (populaire) qui vaut le coup d’être visitée

Si les Smokies ont une journée de randonnée caractéristique, c’est probablement Sentier des grottes d’alunLe sentier de 2,3 miles (dans chaque sens) qui commence sur le côté de la Newfound Gap Road à moins de 9 miles du Sugarlands Visitor Center à Gatlinburg.

Vous pouvez cependant éviter la foule ici en vous rendant à la Alum Cave en milieu de semaine ou à la première heure un matin de week-end. Alum Cave commence dans une forêt de rhododendrons le long d’un ruisseau avant d’emmener les randonneurs dans un peuplement de vieux feuillus. En montant, le sentier passe par un tunnel dans une arche d’ardoise avant d’atteindre Inspiration Point, un affleurement rocheux avec une vue à long terme sur la vallée en contrebas. Et ce n’est même pas la meilleure partie. Le sentier culmine avec Alum Cave lui-même, un surplomb d’ardoise noire de 80 pieds de haut perché sur le bord de la montagne. Il s’agit d’une randonnée de 3,5 km jusqu’à la grotte. Le sentier continue encore sur 2,5 miles avant d’atteindre le Boulevard Trail au pied du Mont LeConte.

Camping dans l’arrière-pays

Si vous voulez la solitude, dirigez-vous vers le sentier du Lakeshore, à la limite sud du parc. Le Lakeshore Trail est une aventure de 35 miles qui longe le lac Fontana, en montant et en descendant les crêtes et les ruisseaux qui se déversent dans le lac artificiel de 10 000 acres.

Le sentier combine une voie unique et d’anciens chemins forestiers qui offrent un accès occasionnel au lac tout en passant par des sites de maisons historiques et des cimetières. Vous pouvez faire une randonnée de point à point en déposant une navette à chaque extrémité ou utiliser l’un des sentiers qui se croisent pour former une boucle.

Quoi qu’il en soit, vous aurez probablement une expérience plus tranquille. La création du lac Fontana en 1944 a séparé ce coin du parc des communautés environnantes situées à l’extérieur du parc, et l’absence de routes intérieures signifie que vous ne pouvez atteindre les montagnes et les criques de cette section qu’à pied ou en bateau. Une poignée de sites de l’arrière-pays sont dispersés le long du sentier. Camping dans l’arrière-pays nécessite une réservation et un permis (4 $ par personne par nuit).

Two backcountry campers making food on a rock

Camping en pleine nature

Caractéristiques du GSMNP 10 terrains de camping de l’avant-pays avec toutes les commodités d’un parc national que l’on peut attendre. La plupart des visiteurs du parc ne passent pas la nuit ici. En 2019, il y a eu moins de 300 000 nuitées dans l’avant-pays des parcs, et plus de 100 000 de ces visiteurs ont dormi dans un camping-car. Pourtant, de nombreux terrains de camping du parc sont réservés des mois à l’avance et peuvent se sentir à l’étroit. Pour une nuit de sommeil tranquille, le mieux est de choisir un terrain de camping qui sort des sentiers battus. Voici deux bons choix.

Camping de la montagne Balsam se trouve dans un coin isolé du parc, sur une crête d’un kilomètre de haut qui sépare la vallée de Cataloochee de Cherokee et Oconaluftee. En raison de la haute altitude, le mont Balsam n’est ouvert que du 14 mai au 3 octobre, mais la nature isolée de la région et le fait que le camping ne comporte que des tentes (42 emplacements) tiennent les foules plus nombreuses à l’écart. Vous aurez également la possibilité de faire des randonnées sur certains des sentiers les moins populaires du parc. Le Flat Creek Trail est un sentier à sens unique de 2,7 miles avec une excursion optionnelle aux chutes Flat Creek Falls, une étroite cascade de 200 pieds. Piste Chauve de Hemphill vous emmène le long de la ligne de partage des eaux de Cataloochee et vous offre des vues depuis les chauves-souris herbeuses de haute altitude. Combinez-le avec le Rough Fork Trail pour une boucle de 14 miles qui vous emmène à travers les vieilles forêts. La route panoramique Heintooga Round Bottom commence également au camping. Réservez six mois à l’avance (17,50 $).

Ruisseau Abrams est un camping sous tente uniquement qui est ouvert du 14 mai au 3 octobre et qui a accueilli plus de 2 000 campeurs en 2019, ce qui en fait le camping de l’avant-pays le moins visité du parc. Il se trouve dans un coin relativement calme des Smokies, près de la frontière ouest, et n’a pas de branchements pour les véhicules de loisirs. De nombreux sentiers partent du camping et de la station des gardes forestiers, ce qui vous permet de garer votre voiture et de la laisser quelques jours. Les chutes d’Abrams est une randonnée très populaire, et à juste titre, mais vous pouvez atteindre les chutes sans la foule grâce à une randonnée de 8 miles aller-retour sur le sentier Little Bottoms. Pendant ce temps, le Cane Creek Trail, long de 2,2 miles, vous fera traverser une ancienne ferme et un cimetière. C’est également un camping de premier choix pour les pêcheurs : Abrams Creek longe les campings, et le lac Chilhowee est à 10 minutes en voiture. Réservez (17,50 $ par nuit) jusqu’à six mois à l’avance.

L’autre vallée de l’élan

Wapiti sont à nouveau florissantes à l’intérieur du parc. Les espèces ont disparu de la région au milieu des années 1800, mais le service du parc a réintroduit 25 wapitis en 2001 à titre d’expérience pour voir si ce mammifère massif pouvait survivre. Près de 20 ans plus tard, les biologistes du parc estiment qu’il y a plus de 150 élans vivant dans et autour du parc. Les wapitis ont été lâchés à l’origine dans la vallée de Cataloochee, dans le coin sud-est du parc, près de Waynesville, et c’est toujours l’endroit le plus populaire pour voir les animaux à l’intérieur du parc, les visiteurs empruntant la route en boucle qui traverse Cades Cove pour repérer les troupeaux dans les prés. Cades Cove a attiré plus de 800 000 voitures l’année dernière, ce qui en fait l’une des routes les plus fréquentées du parc.

Mais vous n’avez pas à faire face à des foules juste pour voir des élans, dit Kim DeLozier, le biologiste de la faune sauvage responsable de l’introduction des élans en 2001. « Ils se sont beaucoup dispersés. Vous pouvez les voir dans tout le GSMNP, sur la Blue Ridge Parkway, et même quelques-uns dans la forêt nationale autour du parc ».

Le meilleur endroit pour voir les wapitis en dehors de la vallée de Cataloochee est à côté du centre d’accueil Oconaluftee, à l’extrémité est de Newfound Gap Road, dit M. DeLozier.

Arrivez tôt le matin ou le soir, lorsque les élans sont les plus actifs, et vous trouverez probablement un troupeau d’élans qui traîne dans la prairie à côté du centre d’accueil. Ce sont des animaux massifs, dont les adultes pèsent jusqu’à 700 livres et atteignent une hauteur de 1,5 mètre à l’épaule. Leur tête et leurs bois font deux pieds de plus que cela. Veillez à garder vos distances (essayez de garder 50 mètres entre vous et l’élan) et suivez d’autres orientations en matière de sécurité des animaux sauvages.

Vous pouvez également vous familiariser avec l’histoire qui fait du GSMNP une entité si importante sur le plan culturel. Il y a un musée en plein air qui abrite des bâtiments agricoles originaux construits au début des années 1900 et un moulin à grains en activité près du centre d’accueil des visiteurs.

REI Adventure Travel est l’un des principaux fournisseurs de voyages actifs en petits groupes qui explorent plus de 20 parcs nationaux, notamment Parc national des Great Smoky Mountains. Pour connaître les derniers départs de la coopérative vers ces destinations emblématiques, consultez le site REI.com/aventures et examiner la mise à jour de COVID-19.

Cet article a été rédigé par Michelle Flandreau et traduit par LesHamacs.com. Les produits sont sélectionnés de manière indépendante. LesHamacs.com perçoit une rémunération lorsqu’un de nos lecteurs procède à l’achat en ligne d’un produit mis en avant.